Qualité Air et Eau

Mesures publiées par L'observatoire de l'air en Rhône-Alpes à consulter   ICI

Mesures de qualité de l'eau publiées par le ministère de la santé  ICI

Journal d'information...

Le 197 Grande Rue #18

est maintenant en ligne 

À consulter sans modération !

N° appel d'urgence

Secours: 112
Pompiers: 18
Police / Gendarmerie: 17
SAMU: 15

Liens utiles

Réseaux sociaux

Accueil > Découvrir > Patrimoine > La pierre aux Fées

La pierre aux Fées

-----------------------------------

Le Dolmen La Pierre aux Fées

-----------------------------------

  

La pierre aux fées 1

 

La pierre aux fées 2

 

La pierre aux fées 3

 

La pierre aux fées 4

 

La pierre aux fées 5

 

P1010244

 

piR aux Fees

 

plan piR o fees

 

   

Le dolmen de la Pierre aux Fées, est un symbole important du patrimoine historique de notre commune.

46°07'47.2"N 6°17'29.9"E

  

  (Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

 

À l’ère quaternaire, les glaciers recouvraient pratiquement toutes les vallées. Quand ils ont commencé à fondre et à se retirer, ils ont arraché aux pentes du Mont-Blanc et transporté de nombreux blocs erratiques.

     

Ces blocs et débris rocheux se sont retrouvés dans les plaines et les collines et furent utilisés à la fin de l’âge de pierre et au début de l’âge de bronze, pour la construction de coffres de pierres, de tombes et de caveaux funéraires.

  

Selon diverses croyances, ils pouvaient aussi servir d’autels expiatoires, de lieux de sacrifices et d’autels druidiques.

  

Le dolmen de la Pierre aux Fées, appelé aussi autrefois “Pierre des morts”, est un témoin de l’époque glaciaire. Il est orienté à l’Est et composé d’une table en granite du Mont Blanc “protogine” de 4,5 m par 4,90 m, posée sur 3 larges pierres dressées à la verticale appelées “orthostate ”, servant de pilier à la lourde dalle de couverture. Chaque pilier est aminci sur la partie supérieure et s’insère dans des rainures taillées. Chaque pilier mesure environ 2 m de large avec une hauteur de 1,80 m pour ceux coté Nord et coté Sud et 1,60 m pour celui du coté Ouest. Deux des piliers sont parallèles et le troisième est disposé perpendiculairement entre les deux autres.

  

Ainsi formé, le dolmen délimite une enceinte (chambre) ouverte au coté Sud-Ouest, d’une hauteur de 1,80 m pour 3m de côté, abritant à l’intérieur un bloc quadrangulaire.

  

À l’Est, se trouvent deux autres dalles, l’une de 3,10 m et l’autre de 2,80 m de long et à l’Ouest, au Sud et au Nord, on retrouve d’autres dalles allongées sur le sol, disposées en fer à cheval.

  

Les rares pièces archéologiques retrouvées autour de la Pierre aux fées lors de quelques fouilles, permettent de dater ce dolmen entre 3200 et 2800 avant notre ère. Il a été classé monument historique par arrêté préfectoral du 10 juin 1910. Le propriétaire de l’époque, Monsieur Charles de Magny, avait accepté, sous conditions que le classement ne porte pas atteinte à ses droits de propriété.

  

-----------------------------------

Les légendes

-----------------------------------

  

La Pierre aux Fées est à l’origine de nombreuses légendes où les fées y jouent un rôle important, comme le voulaient les traditions savoisiennes de l’époque.

  • Une légende raconte que les fées auraient apporté les blocs sur leur tête pour se créer un abri lors d’un violent orage.
  • Une autre affirme qu’une seule fée se serait chargée de la construction du dolmen, en posant la grande pierre sur sa tête, les deux autres sous les bras et la dernière dans son solide tablier.
  • La légende la plus connue est celle du chevalier Aymon de Bellecombe qui voulait épouser Alice du Châtelet. Son père, le Baron du Châtelet, trouvant le chevalier Aymon trop pauvre et pas assez noble pour épouser sa fille, mit une condition à son consentement, croyant ainsi éloigner le prétendant. Il lui demanda de réunir en un même lieu et avant le lever du jour, des grosses pierres de la plaine des Rocailles pour en faire une table pour le festin nuptial. Contre toute attente, le Chevalier réussi cette épreuve grâce à l’intervention des fées qui l’aidèrent à ériger le dolmen. Pris à son propre piège, le baron fut obligé de donner la main de sa fille au chevalier..

     

-----------------------------------

LEXIQUE

-----------------------------------

    

 Protogine : granite venant du massif du Mont-blanc qui a la particularité de ne pas contenir de Mica.

Orthostate : bloc de pierre dressé à la verticale servant à soutenir une autre pierre ou un mur.

Blocs erratiques : fragments de roche charriés par les glaciers lors de la fonte.

Autels druidiques : tables servant aux cérémonies des druides.

  

Télécharger le fichier PDF ICI