Qualité Air et Eau

Mesures publiées par L'observatoire de l'air en Rhône-Alpes à consulter   ICI

Mesures de qualité de l'eau publiées par le ministère de la santé  ICI

Journal d'information...

Le 197 Grande Rue #18

est maintenant en ligne 

À consulter sans modération !

N° appel d'urgence

Secours: 112
Pompiers: 18
Police / Gendarmerie: 17
SAMU: 15

Liens utiles

Réseaux sociaux

Accueil > Découvrir > Patrimoine > L'oratoire Notre-Dame de Saint-Ange

L'oratoire Notre-Dame de Saint-Ange

Oratoire vient du latin « Orare», qui veut dire prière. Un oratoire est un petit édifice religieux élevé pour inviter les habitants et les voyageurs à la prière. Il permettait aussi d’invoquer la protection du village. Certains représentent des petites chapelles, d’autres ne sont que de simples niches abritant une statue de la Vierge Marie ou d’un Saint.

 

-----------------------------------

L’Oratoire Notre-Dame de Saint-Ange

-----------------------------------

  

 

 

1461 Rue de Saint-Ange 74930 Reignier-Ésery

 

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

  

Il est en pierre assemblées avec du ciment, d’une hauteur de 4,50 m, d’une construction assez rustique avec trois marches sur le devant. Il est encadré de murets et de chaque coté se trouvent deux piliers entourant une niche voutée vitrée. Une grille en fer forgé, protège précieusement la Pietà en bois se trouvant à l’intérieur de la niche.Il se situe route de Saint-Ange, en direction de la Pierre aux Fées un peu avant le lavoir, sur le coté gauche, au croisement de la rue de Saint-Ange et du chemin de l’oratoire.

Sur la grille, se trouve un monogramme doré « MA » (Mater Amabilis) qui veut dire mère aimante et qui s’adresse à la Vierge Marie. Cette Pietà (anciennement Pietà de Saint-Romain), devenue Notre-Dame de Saint-Ange, est un héritage de l’ancienne église de Saint-Romain (l’Éculaz).

Trois pignons se trouvent sur le toit et au dessus du pignon central s’élève une statue de la Vierge Marie de Lourdes.

 

-----------------------------------

Les dates clés

-----------------------------------

  

En 1591, l’église de Saint-Romain fut brulée par les hérétiques genevois. Seul le choeur, où se trouvait la Pietà, fut épargné. En 1833 la paroisse de Saint-Romain fut rattachée à celle de Reignier pour ne faire plus qu’une commune.

  

En 1896, (entre le 19 janvier et le 9 février), une mission est donnée à Reignier par les pères missionnaires de Saint-François de Sales, et la Pietà, honorée dans l’église de Saint-Romain orne depuis l’oratoire.

  

On retrouve début 1900, traces de processions à Notre-Dame de Saint-Ange en souvenir certainement de la mission des pères missionnaires de Saint-François de Sales. Les processions étaient une tradition à la fête de l’Assomption, le 15 août, jour de la Sainte-Marie. À cette occasion, en plus des prières, on chantait l’hymne « Ô Reine de Saint-Ange ».

  

On suppose que la construction de cet oratoire pour implorer la vierge de sa protection fut réalisée à la suite de nombreuses catastrophes. Entre la malaria, appelée aussi « fièvre des marais », qui fit plus d’une centaine de victimes en 1639, les gelées meurtrières qui détruisirent une bonne partie des vignes en 1800 et les invasions, incendies, pillages et guerres, la paroisse se retrouva avec de nombreux nécessiteux.

  

L’oratoire, commandé par les Frères Constantin et construit par Felix Maniguet (né en 1839 et décédé en 1927), a été restauré en 1993 par des bénévoles et par la famille Maulet. Il est depuis toujours fleuri et entretenu par les familles voisines et plus particulièrement au 15 aout, perpétuant ainsi la tradition de Notre-Dame de Saint-Ange.

 

  

-----------------------------------

L’hymne O Reine de Saint-Ange

-----------------------------------

  

Refrain :

O Reine de Saint-Ange
Reignier en ce beau jour
Célèbre ta louange
Et t’offre son amour

 

Couplets :

Vers ton auguste image
L’amour guide nos pas.
De ton Saint-Ermitage,
Mère, tend-nous les bras.

   

Sous ton doux patronage
Reignier vient se ranger
A tes lois il s’engage
Daigne le protéger.

 

Donne aux cœurs l’innocence,
Aux âmes la ferveur,
A nos champs l’abondance,
A ton fils, le bonheur.

  

O Reine du calvaire,
Par nos champs, par nos fleurs,
Reignier veut pour te plaire
Consoler tes douleurs.

    

Dans ce frais sanctuaire
Que t’ont  dressé nos mains
Vois, de ton saint rosaire
Se dérouler les grains.

    

----------------------------------- 

La Pietà

-----------------------------------

    

La Pietà appelée aussi Vierge de Piété ou de Pitié représente la Vierge Marie pleurant son fils, Jésus-Christ, qu’elle tient sur ses genoux au moment de la descente de croix, après la crucifixion et avant sa mise au tombeau.

De nombreux ateliers savoyards ont réalisés des sculptures en bois de Pietà à la fin du moyen âge. Une trentaine de Pietà sont répertoriées au musée du château d’Annecy. Sculptées entre 1480 et 1530 elles ont toutes en commun d’être la réplique d’un seul modèle encore inconnu aujourd’hui.

La « Pietà » la plus connue est celle de Michel-Ange. C’est une statue en marbre exposée à la basilique St-Pierre du Vatican à Rome.

 

Télécharger le fichier PDF  ICI