Qualité Air et Eau

Mesures publiées par L'observatoire de l'air en Rhône-Alpes à consulter   ICI

Mesures de qualité de l'eau publiées par le ministère de la santé  ICI

197 Grande Rue #14

Le 197 Grande Rue #14

est maintenant en ligne 

À consulter sans modération !

N° appel d'urgence

Secours: 112
Pompiers: 18
Police / Gendarmerie: 17
SAMU: 15

Point info 1

-----------------------------------

LES PLANTES INVASIVES

-----------------------------------

Les plantes invasives, importées d’autres régions du monde parfois volontairement pour leur qualité florale, représentent un vrai danger pour la flore locale ainsi que pour notre santé.  

On dénombre 6 espèces dont la présence sur le territoire Haut-Savoyard est particulièrement préoccupante :

  • Buddleia
  • Renouée
  • Balsamine
  • Berce
  • Ambroisie
  • Solidage

Elles trouvent en Haute-Savoie :

  • Un climat proche de celui de leur lieu d’origine
  • Une absence de parasites et insectes qui les menacent habituellement
  • Peu ou pas de concurrence de la part des plantes locales 

 

Elles disposent de nombreux atouts pour s’imposer parmi la végétation: Gigantisme, Émission de substances toxiques pour les autres plantes, Fortes capacités de reproduction (bouturage, graines, rizhomes...).

  

-----------------------------------

ESPECES INVASIVES PRÉSENTES AUX ROCAILLES

-----------------------------------

  • La pyrale du Buis - Cydalima perspectalis

De la famille des lépidoptères, la pyrale est un papillon nocturne originaire de Chine et du Japon. Apparue en France depuis 2008, cette chenille vorace forme des colonies se nourrissant quasi exclusivement de Buis.

Championnes de la reproduction, une femelle pond en moyenne 900 œufs et est capable d’effectuer trois générations par an (de mars à novembre). 

 

Les attaques sur les buis entrainent le dessèchement et brunissement du feuillage allant parfois jusqu’à la mort du buis. La présence de cette espèce explique l’état des Buis présents autour du site du Crêt Pelé. La lutte contre cette espèce est coûteuse et peu efficace sur des terrains aussi étendus que les Rocailles. La commune a donc fait le choix de laisser les buis se régénérer sans lutte biologique.

   

   

  • La chenille Processionnaire du Pin - Thaumetopoea pityocampa

Les chenilles processionnaires du pin prolifèrent désormais dans la région alpine et sur notre commune.

Elles se nourrissent du feuillage des pins et des cèdres provoquant ainsi leur affaiblissement.

De fin juin à début juillet, c’est l’envol des papillons et leur accouplement. Les chenilles éclosent fin août/début septembre.

Elles vont ensuite former dès octobre/novembre des nids d’hiver sur les extrémités des arbres afin de se protéger du froid. C’est à ce stade qu’il faut procéder au retrait des nids, car les chenilles ne sont pas encore urticantes.

Dès l’arrivée du printemps (mars/avril), les chenilles quittent leur nid et entament la descente de l’arbre en formant une procession en direction du sol afin de s’enfouir dans un trou. Elles construiront alors chacune un cocon individuel avant de se transformer en chrysalide puis en papillons. 

Attention ces chenilles ont avant tout un impact sur la santé humaine et animale, leurs poils urticants et allergisant pouvant être à l’origine de violentes réactions (œdèmes, nécroses,…).

 

Cette liste n’est pas exhaustive, d’autres espèces invasives sont également présentes sur la commune et sur le département de la Haute-Savoie.

 

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)