Qualité Air et Eau

Mesures publiées par L'observatoire de l'air en Rhône-Alpes à consulter   ICI

Mesures de qualité de l'eau publiées par le ministère de la santé  ICI

Feuille Info n°79

La feuille Info de l'été

est maintenant en ligne 

À consulter sans modération !

N° appel d'urgence

Secours: 112
Pompiers: 18
Police / Gendarmerie: 17
SAMU: 15

Entretien des Espaces Verts

La gestion différenciée…qu’est ce que c’est ?

La gestion différenciée, ou gestion raisonnée, s’applique essentiellement aux espaces verts, mais aussi aux bords de routes, etc.

Il s’agit d’entretenir les espaces verts tout en respectant l’environnement : économies d’eau, peu d’emploi des phytosanitaires, préservation de la biodiversité sont pris en compte.

Pour cela, les espaces sont gérés différemment selon l’utilisation qui en est faite : par exemple, les jardinières et massifs sont très entretenus et la pelouse est tondue fréquemment en centre bourg ; alors que les espaces verts sont plus champêtres dans les zones moins urbaines (fauche « tardive », plus de tolérance à la présence de « mauvaises » herbes).

Des méthodes alternatives sont mises en œuvre pour pallier à la réduction des fauches et des phytosanitaires : création de prairies fleuries, paillage pour limiter le développement des adventices (« mauvaises herbes »), utilisation de plantes vivaces et/ou moins gourmandes en eau.

Cela permet de préserver la ressources en eau, tant au niveau de la qualité (moins de pesticides = moins de pollutions) que de la quantité (moins d’eau utilisée pour l’arrosage), et de permettre à la biodiversité de se développer, en laissant plus de place à la nature.

 

Où en est Reignier-Ésery actuellement ?

Dans le cadre de sa charte environnementale, la municipalité souhaite aller vers une gestion plus respectueuse de l’environnement.

De grands progrès ont déjà été faits : arrêt de l'utilisation des produits phytosanitaires en 2016, mise en place de la fauche tardive des bords de route en 2011…

Actuellement, le plan de gestion différenciée est en cours de rédaction. Il sera présenté et visible sur le site internet durant l'année 2017.

Grâce au lien ci-dessous vous trouverez des petites vidéos réalisées par la FREDON (Fédération Régionale de lutte et de Défense contre les Organismes Nuisibles) qui illustrent de manière humoristique les objectifs d'un plan de gestion différenciée :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et à la maison ?

La même démarche peut être appliquée à la maison pour protéger l’environnement, avec des gestes simples :

-  utiliser moins de produits phytosanitaires, voir les supprimer au profit de produits équivalents « bio » c'est-à-dire utilisables en agriculture biologique (logo AB)

-  garder une partie du jardin en fauche tardive (à partir d’août) pour permettre aux fleurs « naturelles » et aux insectes (papillons et autres) de se développer…quelques mètres carrés suffisent !

-  veiller au choix des plantations :

  • favoriser les espèces locales et les mellifères : asters, centaurées, marguerites ou œillets par exemple. Pensez aussi aux plantes grimpantes (lierre, chèvrefeuille) qui permettent aussi de fournir un abri aux insectes. Pour les arbres et arbustes, référez vous à la palette végétale annexée au PLU (disponible en mairie).
  • A l’inverse, bannissez de votre jardin le buddléia (« arbre à papillons ») et la renouée du japon, qui sont des plantes invasives (voir ICI)

-  Réalisez une prairie fleurie, à partir de graines récoltées dans votre jardin ou dans la nature (attention aux espèces rares ou protégées) ou de mélanges de graines disponibles en jardinerie

-  Installez des refuges : nichoirs à oiseaux, mais aussi « maisons à insectes »  ou abris pour les hérissons…