Qualité Air et Eau

Mesures publiées par L'observatoire de l'air en Rhône-Alpes à consulter   ICI

Mesures de qualité de l'eau publiées par le ministère de la santé  ICI

Feuille Info n°78

La feuille Info du printemps

est maintenant en ligne 

À consulter sans modération !

N° appel d'urgence

Secours: 112
Pompiers: 18
Police / Gendarmerie: 17
SAMU: 15

Qualité de l'air

 

La qualité de l’air en Rhône-Alpes n’est pas satisfaisante au regard de la réglementation européenne, notamment pour les particules fines et le dioxyde d’azote. Les agglomérations sont particulièrement concernées, surtout le long des grandes infrastructures routières, tout comme les  vallées alpines.

C’est le cas de la Vallée de l’Arve, où un PPA - Plan de Protection de l’Atmosphère – a été élaboré. La commune n’est pas dans le périmètre de ce Plan, mais subit tout de même d’importants pics de pollution, notamment lors de périodes d’anticyclone.

Les principaux polluants sont les particules en suspension PM10, l'ozone O3, le dioxyde d'azote NO2, et le dioxyde de souffre SO2. On retrouve également dans l'air des composés cancérigènes comme les HAP (Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques) et le benzène.

Ces pollutions proviennent de sources variées : trafic routier, industries, chauffage, brulage des déchets verts...Le résidentiel (poêle à bois ancien, écobuage) est de loin le plus gros émetteurs de particules PM10.

 

L’air de Rhône-Alpes au jour le jour

Avec un dispositif de suivi temps réel et 24h/24, Air Rhône-Alpes met à disposition de la population, des médias, des autorités et des décideurs, les informations suivantes :

• L’indice ATMO national dans les principales agglomérations rhônalpines.

• L’état du dispositif interpréfectoral de gestion des épisodes de pollution.

• L’état de la qualité de l’air au niveau de la commune.

• Des actualités, résultats, publications, événements...

 

Connaitre la qualité de l'air en temps réel ICI

 

Info :  L'écobuage - brulage des déchets verts à l'air libre - est interdit par la loi et passible de 450 euros d'amendes (art. 131.13 du nouveau code pénal). Les déchets verts doivent être amené à la déchetterie.