Qualité Air et Eau

Mesures publiées par L'observatoire de l'air en Rhône-Alpes à consulter   ICI

Mesures de qualité de l'eau publiées par le ministère de la santé  ICI

Feuille Info n°78

La feuille Info du printemps

est maintenant en ligne 

À consulter sans modération !

N° appel d'urgence

Secours: 112
Pompiers: 18
Police / Gendarmerie: 17
SAMU: 15

Extinction éclairage

Août 2015 - La commune de Reignier-Ésery fait le choix de couper l’éclairage public de 0h à 5h.

La quantité globale de lumière émise la nuit n'a pas cessé d'augmenter depuis quelques décennies, non sans conséquences. Cette abondance de lumière la nuit étant devenue néfaste : elle perturbe les cycles biologiques des plantes, désoriente insectes et oiseaux, empêche l’observation du ciel étoilé…

L’éclairage public est un poste de dépense important pour une collectivité. L’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Énergie) estime que l’extinction de l’éclairage pendant la nuit diminue de 20 à 30 % la facture. La commune de Reignier-Ésery espère ainsi économiser environ 10 000 euros par an.

 

Quand écologie rime avec économies !

C’est pour ces raisons, écologiques et économiques, que la commune de Reignier-Ésery a décidé l’extinction de l’éclairage public la nuit, de minuit à 5h dès le 1er août. Toute la commune est concernée, excepté quelques endroits, jugés pour le moment trop dangereux sans éclairage. Ces zones encore éclairées sont au nombre de cinq (voir le détail sur la carte  ICI ) : 

  • 3 passages à niveaux : Viaison, Méran, gare
  • Passage sur l’Arve au Pont-Neuf
  • L’Eculaz, autour du Poulpe.

L’éclairage est géré grâce à des horloges astronomiques, qui contrôlent tout un secteur, il n’est pas possible de laisser allumé qu’un ou deux lampadaires à l’endroit souhaité, il faut fonctionner par zone.

 

Des aménagements pour assurer la sécurité 

La priorité de la municipalité restant la sécurité, des aménagements seront réalisés préalablement à l’extinction de l’éclairage : pose de balises rétro-réfléchissantes au sol pour signaler un obstacle (giratoire, bananes, chicanes…) et application de peinture réfléchissante sur certaines barrières.

Des panneaux de signalisation vont être apposés en entrées de commune pour informer sur les horaires d’extinction de l’éclairage public sur la commune.

A voir, sur le sujet l'exposition temporaire de "La maison du Salève" jusqu'au 30 mai 2017. Plus d'information ICI

 

 

 

Éclairer moins  - pour éclairer mieux

2015 - Éclairage public de nuit  : 

Réglementation : Que dit la loi ? 
  • Le cadre législatif français attribue au maire, au titre de ses pouvoirs de police, la responsabilité du service public d’éclairage extérieur.
  • Loi Grenelle 1 - L’État souhaite réduire les nuisances lumineuses et les consommations d’énergie. « Les émissions de lumière artificielle de nature à présenter des dangers ou à causer un trouble excessif aux personnes, à la faune, à la flore ou aux écosystèmes, entraînant un gaspillage énergétique ou empêchant l’observation du ciel nocturne feront l’objet de mesures de prévention, de suppression ou de limitation». 
  • L’arrêté du 25 janvier 2013 prévoit l’extinction de l’éclairage nocturne des bâtiments non résidentiels de 1h à 7h du matin (sauf exceptions).
Pourquoi limiter l’éclairage ?
  • Pour économiser l’énergie
  • Pour protéger la biodiversité
  • Pour faciliter l’observation du ciel nocturne
  • Pour améliorer la qualité de vie
  • Pour être exemplaire et faire passer un message en terme de développement durable.

L’éclairage et les écosystèmes

Les effets de la pollution lumineuse sur la faune et la flore sont complexes et encore insuffisamment étudiés même si les publications se multiplient. Le phénomène est d’autant plus difficile à appréhender que la pollution lumineuse s’accompagne d’autres perturbations telles que la pollution liée à l’activité des agglomérations, le bruit, le dérangement...

Plusieurs scénarii possibles pour Reignier-Ésery :

  • extinction de toute la commune
  • extinction de tous les lieux-dits/hameaux excentrés
  • extinction de quelques lieux-dits/hameaux test.

Chaque secteur de la commune est déjà équipé d’horloges astronomiques, permettant de contrôler les heures d’éclairage et d’extinction, la mise en place de l’extinction partielle est donc facile à mettre en œuvre.

Un budget allégé

En 2014, la commune a dépensé pour l’éclairage public 45 000 €.
L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie estime que les communes qui éteignent (entièrement) la nuit, baissent leur consommation de 30% en moyenne, soit un gain financier d’environ 20 %.
L’extinction, même partielle, permettrait des économies de plusieurs milliers d’euros pour la commune. Ces sommes pourraient être utilisées :

  • pour la modernisation des points d’éclairage vétustes
  • pour des projets environnementaux sur la commune.

 

 

2013 - Dispositif - Stop à l'éclairage nocturne : 

À partir du 1er juillet 2013, une nouvelle réglementation s’applique à l’éclairage nocturne des bureaux, des magasins, des façades de bâtiments. L’arrêté du 25 janvier 2013 encadre la durée de fonctionnement de ces installations d’éclairage. 

  • les vitrines des magasins de commerce ou d’exposition doivent être éteintes entre 01 h 00 et 07 h 00 du matin. Toutefois, elles peuvent être éteintes une heure après la fermeture lorsque l’activité se poursuit après 01 h 00 du matin et allumées une heure avant le début de l’activité si celle-ci s’exerce avant 07 h 00 ;
  • les éclairages intérieurs des locaux à usage professionnel doivent être éteints une heure après la fin de l’occupation des locaux ;
  • les façades des bâtiments doivent seulement être éclairées à compter du coucher du soleil et au plus tard jusqu’à 01 h 00 du matin.

C’EST SIMPLE
Il suffit d’éteindre en sortant ou de programmer l’extinction automatiquement l’éclairage intérieur des bâtiments de type bureaux, vitrines de commerces... l’illumination des facades de bâtiments non résidentiels.

C’EST IMMÉDIAT
Dès le 1er juillet cette mesure entre en application.

C’EST EFFICACE
Au prix de l’électricité, cela représente une économie d’environ 200 millions d’€ et cela évite le rejet de 250 000 tonnes de CO2 chaque année. Sur une année, l’électricité économisée sera équivalente à la consommation de 750 000 ménages (hors chauffage et eau chaude), soit 2 térawattheures (TWh) par an.

C’EST OBLIGATOIRE 
Des contrôles seront effectués par les maires et les préfets. Suite à une mise en demeure non suivie d’effets, le contrevenant qui ne respectera pas ces limitations s’exposera à une amende d’au plus 750 €